Chroniques

Littératures / Séries / Jeux

Récits

Romans / Nouvelles

Créations

Photomanipulations / Digital Art

Blog

Un peu tout, un peu rien

Dernières lectures

Dernières lectures

Dernières lectures

Les Galeries

Photomanipulations

Digital

Paintings

Couvertures

de Livres

Audiobook à découvrir...

La vie de Rose Chevalier a basculé le jour où elle a découvert les corps sans vie de ses parents. Hantée par cette perte aussi soudaine qu’incompréhensible, elle laisse sa vie se désagréger peu à peu. Son couple se perd dans une spirale de disputes. Son meilleur ami ne parvient plus à l’écouter. Et son chef, au travail, commence à perdre patience, malgré toute sa bonne volonté.

Les tensions s’accumulent, sans cesse plus étouffantes, plus épuisantes, jusqu’au jour où Rose craque. Elle décide de jeter aux orties ses responsabilités et part sur un coup de tête, sans prévenir personne, déterminée à échapper, pour quelques jours au moins, à la dépression qui l’accable.

Ce qu’elle cherchait, elle ne le sait pas vraiment. Mais ce qu’elle trouve, au détour d’une route de forêt, par une nuit orageuse, alors que sa voiture est emportée contre un arbre, est pour le moins inattendu.

Et si cet Ange de la Mort devenait sa vraie raison de vivre ?

Episode 1

Réécriture & Corrections :
100%
Enregistrement :
60%
Montage :
0%

Sur le blog

Edorielle

Bilan Juillet 2021

Le mois de juillet s’est achevé et, n’ayant que très peu parlé de mes travaux en cours sur les RS, j’ai envie de partager un petit bilan de ce mois qui fut, pour moi, très chargé. Prix des Auteurs Inconnus

Lire plus »
Edorielle

La reliure, est-ce que ça coûte cher ?

Depuis que je me suis mise à la reliure en janvier, j’ai dépensé des sommes astronomiques en outillages et matériaux divers. Alors à la question « Est-ce que la reliure, ça coûte cher ? », je serais spontanément tentée de répondre :

Lire plus »
Edorielle

My Bullet Online

Si je vous dit « Bullet Journal », à quoi pensez-vous ? Pour ma part, j’ai découvert ce système d’organisation il y a peut-être quatre ou cinq ans, et je dois dire qu’à l’époque où je gérais Flammèche, cela m’a été vraiment

Lire plus »