La reliure, est-ce que ça coûte cher ?

Depuis que je me suis mise à la reliure en janvier, j’ai dépensé des sommes astronomiques en outillages et matériaux divers. Alors à la question « Est-ce que la reliure, ça coûte cher ? », je serais spontanément tentée de répondre : « Oui ! ». Mais en réalité, pas tant que ça, et il est tout à fait possible de relier son livre pour un prix raisonnable, si l’on souhaite faire attention.

L’outillage

En terme d’outillage, il y en a quatre dont je pense qu’il est véritablement impossible de se passer :

  • Un cutter pour réaliser toutes les découpes
  • Une aiguille pour la couture des cahiers.
  • Un pinceau pour appliquer la colle.
  • Et… une chaise. Oui, oui, une chaise. Pour improviser un cousoir, je vous assure que ça fonctionne très bien !

Tous ces outils sont faciles à trouver dans le commerce et peu coûteux. Vous avez peut-être même déjà tout ce qu’il faut ce qu’il faut chez vous (en tout cas, j’espère que vous avez au minimum la chaise, sinon ça doit faire mal aux jambes de rester tout le temps debout…)

A ces outils réellement indispensables, j’ajouterai une petite liste d’outils très utiles destinés à faciliter la réalisation de l’ouvrage :

  • Le plioir (en os ou en plastique) : il aide à travailler le papier
  • De grosses pinces ou des serres-joints : pour maintenir en place pendant le travail ou pour improviser une presse.
  • Un poinçon ou une petite scie afin de grecquer les cahiers et d’ainsi faire passer le fil de couture (notez que vous pouvez aussi grecquer avec votre cutter si votre lame est assez grande, mais gare au carnage. Personnellement, je n’ai jamais tenté).

Il existe de nombreux autres outils comme par exemple tout ce qui sera outils de travail du cuir si vous souhaitez en habiller votre couverture, qui peuvent s’avérer utile. Mais si vous souhaitez uniquement réaliser de manière exceptionnelle la reliure du livre que vous venez d’écrire, rien ne vous oblige à vider votre compte en banque. Quant aux gros équipements tels que la presse, le cousoir, les étaux à endosser, etc. et bien, personnellement, je n’en ai pas, et je m’en passe plutôt bien (même si j’envisage d’investir dans certains d’entre eux à terme.)

Les matériaux

En ce qui concerne les matériaux, il y a des boutiques que je préfère, mais qui ne sont pas nécessairement les moins chères du marché. N’hésitez pas à comparer les prix, à regarder s’il y a des enseignes spécialisées en fournitures d’art autour de chez vous, etc.

Pour la colle, le fil de couture, le ruban sergé, le papier goudron et la carte bulle qui me sert au faux dos, je me fournis chez APG Reliure, une boutique spécialisée sur Provins qui m’a toujours livrée avec efficacité et rapidité.

Pour le carton qui servira aux plats de couverture, ainsi que pour le papier de couvrure, je vais chez Rougier & Plé : leur papiers sont légèrement moins chers que chez APG et l’un de leurs magasin a l’avantage pour moi d’être accessible en transports en commun (exit donc, les frais de port).

Pour le papier intérieur, je n’ai pas de fournisseur spécifique. Cela dépend énormément de ce que je trouve au gré des boutiques : j’essaye de tester le plus de papier possible, et je ne suis presque jamais satisfaite de leur grammage, de leur texture, leur couleur, la façon dont ils absorbent l’encre…

Enfin, si vous souhaitez réaliser une couverture en cuir, je recommande chaudement Deco cuir qui a de loin le meilleur rapport qualité/prix que j’ai pu trouver. Attention tout de même car le choix du cuir peut s’avérer très délicat – j’ai beaucoup tâtonné en tant que novice. Si comme moi, il vous est impossible de vous rendre directement dans leur boutique, n’hésitez pas à lire leurs guides, à faire un tour sur leur blog ou à leur demander conseil par mail. Le travail du cuir est vraiment un artisanat à part entière !

Il m’arrive d’acheter d’autres fournitures ailleurs, comme à Cultura (papier divers, ornementations…) ou à Mondial Tissus (fils pour les tranchefils, rubans pour les signets…). Comme je le disais, n’hésitez pas à parcourir les boutiques, près de chez vous ou en ligne pour bien comparer les prix !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

One Response

  • Ah c’est chouette de pouvoir en apprendre un peu plus sur ton travail et le matos que tu utilises ! Merci pour cet article, je saurai où venir me renseigner si jamais je veux tester un jour 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :